EN

Le Groupe Aecon Inc. (Aecon) est un chef de file en développement et construction d’infrastructures au Canada.

Découvrez comment, avec l’aide de la CCC, Aecon a accru sa présence internationale en décrochant des contrats comme la construction du nouvel aéroport international Mariscal Sucre à Quito et, plus récemment, le réaménagement de l’aéroport international L.F. Wade aux Bermudes.

À propos d’Aecon

Fondée en 1877 à Hamilton, en Ontario, et maintenant installé à Calgary, en Alberta, Aecon Group Inc. (Aecon) dessert les secteurs privé et public dans ses deux principaux sphères d’activité : la construction et les concessions.

Depuis plus de 150 ans, Aecon et ses entreprises prédécesseures ont contribué à la construction de certaines des infrastructures les plus célèbres du Canada, notamment la Tour du CN, le Sky Train de Vancouver et l’Aéroport international Montréal-Trudeau. 

La sphère construction d’Aecon englobe des projets publics et privés en génie civil, transport urbain, installations nucléaires et industrielles et services publics. L’entreprise exerce ses activités principalement au Canada, mais poursuit certaines initiatives internationales par voie de sa division concessions. 

La sphère concessions d’Aecon comprend des services de conception, de gestion et de financement et d’investissement de projets de construction. La compagnie entreprend ce travail au moyen de contrats publics-privés qui intègrent les services de chaque partie prenante du projet tout en puisant dans les nombreuses forces et compétences d’Aecon. 

Un contrat GàG pour l’aéroport d’Équateur 

En 2006, par l’intermédiaire de la CCC, Aecon a remporté un contrat de gouvernement à gouvernement (GàG) de 415 millions $ US auprès de la ville de Quito pour l’aménagement d’un nouvel aéroport, y compris sa conception, son financement, sa construction et son exploitation par la suite. 

Financement du projet

Le nouvel aéroport est le fruit d’un contrat d’ingénierie, d’approvisionnement et de construction à prix fixe de 51 mois entre la ville de Quito et la CCC, qui, à son tour, a sous-traité les travaux de construction à une coentreprise à parts égales composée d’Aecon (comme associé directeur) et d’Andrade Gutierrez Constructores, l’un des plus importants constructeurs d’Amérique du Sud.

En plus de son investissement en capital d’environ 33 millions $ US, Aecon a garanti environ 30 millions $ US en capital conditionnel. Aecon devait utiliser les profits de caisse découlant des activités de construction pour financer sa participation au capital en vue de l’exploitation de l’aéroport de Quito.

Une conception de calibre mondial

L’aéroport comprend une piste de 4 100 m, un terminal passagers de 409 028 m² et des bâtiments annexes de 365 972 m², avec une tour de contrôle de fine pointe, un hangar à marchandises et des installations aéronautiques connexes.

Aecon y a aussi construit un réseau de communication avec VoIP intégré, centres de contrôle, surveillance CCTV et contrôle d’accès, automatisation des bâtiments et systèmes PRO; ajoutons enfin l’électricité et l’éclairage, les systèmes CVCA (HVAC), le contrôle du trafic aérien (ATC) et l’équipement de navigation dernier cri.

Un projet primé

Une fois achevé, l’aéroport international de Quito a remporté de nombreux prix de l’industrie, dont « meilleur aéroport d’Amérique du Sud » en 2014, décerné par les World Travel Awards. Aecon, pour sa part, a reçu le International Business Award de l’Association canadienne de la construction pour son rôle dans l’achèvement de l’aéroport.

Au fil des ans, l’aéroport a remporté plusieurs autres prix : meilleur aéroport régional d’Amérique du Sud (décerné par Skytrax World Airport Awards); aéroport mondial spécialisé dans le fret et premier aéroport de fret d’Amérique latine (décerné par Air Cargo Excellence Awards; et meilleur aéroport du monde dans la catégorie « moins de deux millions de passagers » (décerné par Skytrax World Airport Awards).

Ce projet symbolisait le progrès pour l’Équateur, et son achèvement a permis à l’aéroport d’atteindre son objectif : devenir un moteur de croissance économique pour le pays.

 Source: Aecon Group Inc.

 Source: Aecon Group Inc.

 Source: Aecon Group Inc.

« Cette étape importante n'aurait pas non plus été possible sans l'aide du gouvernement canadien qui, par l'intermédiaire de la Corporation commerciale canadienne, d'Exportation et développement Canada et de l'Agence canadienne de développement international, a fait beaucoup pour qu'elle se concrétise. » estime Bill Pearson, vice-président exécutif, Aecon Group Inc. »

Bill Pearson, vice-président exécutif, Aecon Group Inc.

GÀG remporte l’aéroport des Bermudes

Après avoir construit un aéroport primé à Quito, en Équateur, Aecon a signé un contrat de 274 millions de dollars pour la reconstruction de l’aéroport international L.F. Wade aux Bermudes, par l’entremise du programme de contrats de gouvernement à gouvernement (GàG) de la CCC.

Grâce à la combinaison novatrice d’un cadre d’approvisionnement GàG et d’un modèle commercial P3 (partenariat public-privé), Aecon a pu prendre en charge la construction du nouveau terminal, prévoir le financement nécessaire à sa réalisation et créer la société Skyport pour gérer l’aéroport pendant la période de concession de 30 ans.

« La combinaison des modèles d'approvisionnement de gouvernement à gouvernement et du P3 (partenariat public-privé) est une offre unique proposée par la CCC et Aecon pour faciliter la livraison d'une solution sur mesure pour les Bermudes. »

John M. Beck, président et directeur général, Aecon Group Inc.

Le projet a débuté en avril 2017, et la construction s’est déroulée sur une période de 40 mois, le tout à l’écart du terminal existant afin de permettre à l’aéroport de poursuivre ses activités régulières pendant les travaux.

Aecon s’est efforcée de maximiser l’utilisation de la main-d’œuvre et des sous-traitants bermudiens pendant la construction, ce qui a permis au projet de stimuler l’économie locale et de fournir des emplois aux Bermudiens. Une fois la construction terminée, Aecon a poursuivi son engagement envers l’emploi local en dotant l’équipe de Skyport de personnel pour la période de concession de 30 ans.

Une expérience de voyage de classe mondiale

Le nouveau terminal dispose d’une zone de pré-sécurité de 5 700 m², d’un espace de 16 940 m² pour les départs des États-Unis, d’une zone hors taxes de 1 080 m² pour les arrivées et d’un espace de 20 850 m² pour les départs internationaux, tous conçus pour accélérer la vérification des passagers tout en répondant aux normes de sécurité modernes.

Six portes électroniques d’immigration et six voies de contrôle contribuent à l’efficacité des vérifications, tandis que les passerelles d’embarquement fermées améliorent l’accessibilité pour les voyageurs à mobilité réduite. Dix-sept kiosques automatisés et 31 comptoirs d’enregistrement bonifient le confort et l’expérience des voyageurs.

Le projet a été achevé avec succès en 2020, Aecon ayant intégré des technologies de pointe dans la conception afin de garantir la résistance aux ouragans et de protéger au maximum la santé et la sécurité des employés et des voyageurs.

L’aéroport international L.F. Wade d’Aecon a reçu le prix « 2017 North America Airport Deal of the Year » du magazine IJGlobal.

 Source: Aecon Group Inc.

 Source: Aecon Group Inc.

Financement de l’aéroport international L.F. Wade

Le financement du projet a été organisé par Aecon et comprend un placement privé américain à coupon fixe de 285 millions $US, amorti sur 25 ans, et environ 70 millions $US de capitaux propres injectés dans la dernière phase de la construction. Les conseillers d’Aecon pour le projet comprenaient UBS Investment Bank (finances), McCarthy Tétrault (juridique) et Mott MacDonald (technique et circulation). 

« Ce développement aide notre communauté à poursuivre la croissance économique et la prospérité. Les avantages de cet important projet d'infrastructure seront appréciés par les Bermudiens et les visiteurs pendant de nombreuses années. Nous nous réjouissons de voir éclore une longue relation mutuellement avantageuse avec nos partenaires de premier ordre. »

Le vice-premier ministre et ministre des Finances, l'honorable E.T. Richards JP MP.

Autres succès d’Aecon

Après avoir contribué à « bâtir » le Canada pendant plus de 150 ans, Aecon n’a cessé de se développer à l’étranger. Ses projets internationaux sont axés sur les partenariats public-privé et les concessions d’infrastructure, à partir du développement aux actifs livrés et à l’exploitation, en passant par les phases de réalisation. Au fil des ans, l’activité internationale d’Aecon s’est étendue à plusieurs continents. Voici certains de ses projets les plus remarquables :

Les relations bilatérales entre le Canada et l’Équateur

Le Canada et l’Équateur entretiennent des relations diplomatiques bilatérales officielles depuis 1960, fondées sur des valeurs communes (engagement envers la prospérité, démocratie, droits de la personne et système international qui respecte des règles) et sur un échange dynamique en matière d’éducation.

Les pays ont aussi des relations commerciales qui évoluent rapidement, le Canada étant désormais le plus grand investisseur étranger en Équateur, en grande partie grâce à des investissements responsables dans le secteur minier. 

$952M

Commerce total en 2021

$573M

Exportations canadiennes vers l’Équateur en 2021

$379M

Importations canadiennes en provenance de l’Équateur en 2021

Lors d’une récente discussion entre le ministre équatorien de la Production, du Commerce extérieur, des Investissements et de la Pêche, et l’honorable ministre Ng, la ministre canadienne du Commerce a souligné les possibilités et le potentiel des entreprises canadiennes à faire des affaires en Équateur. Elle a souligné l’engagement du Canada à approfondir les liens commerciaux bilatéraux et à contribuer à la reprise économique post-pandémique des deux pays.

Les relations bilatérales entre le Canada et les Bermudes

Le Canada et les Bermudes sont des partenaires dans le commerce, l’éducation et le tourisme depuis des siècles.

Le Canada est un collaborateur actif dans des domaines tels que la résilience climatique et économique, les interventions d’urgence, l’assistance technique, la croissance économique, la coopération en matière de sécurité, les droits de l’homme, l’éducation et la santé.

Le Canada entretient également des relations commerciales bilatérales de longue date avec les Bermudes. Les entreprises canadiennes évoluent dans divers secteurs, dont les services financiers, les ressources naturelles et l’énergie, les technologies propres, le tourisme et l’éducation.

$88M

Commerce total en 2021

$87M

Exportations canadiennes vers les Bermudes en 2021

$.57M

Importations canadiennes en provenance des Bermudes en 2021

À propos de la Corporation commerciale canadienne (CCC)

Société de la Couronne, la CCC est le seul organisme canadien à offrir aux entreprises canadiennes des services professionnels visant l’obtention de contrats auprès de gouvernements étrangers aux niveaux national, étatique et municipal.

Par exemple, notre Programme de maître d’œuvre international est un service tarifié dans le cadre duquel nous signons des contrats de gouvernement à gouvernement (GàG) à l’étranger pour vendre des solutions canadiennes.

Pour en savoir plus sur la CCC et sur la façon dont elle peut vous aider, contactez-nous.

Dernière mise à jour : Août 2022

Cherchez-vous à dynamiser vos affaires?

Contactez-nous pour lancer votre prochain contrat de gouvernement à gouvernement.