EN

Cowater International est une importante société de conseil en gestion canadienne dont le but premier est d’offrir des services aux économies en développement et émergentes. De son côté, Sogema Technologies est l’un des plus importants fournisseurs canadiens de solutions logicielles pour les institutions publiques.

Découvrez comment ces deux entreprises ont uni leurs forces pour offrir une solution intelligente de gestion des services d’eau à la Barbados Water Authority.

À propos de Cowater International

Cowater International (ci-après « Cowater ») est une importante société de conseil en gestion canadienne dont le but premier est d’offrir des services aux économies en développement et émergentes. Depuis sa création en 1985, Cowater a travaillé avec des gouvernements, des acteurs du secteur privé et des communautés pour concrétiser des projets qui favorisent le développement socio-économique, le renforcement d’institutions, les améliorations environnementales et l’égalité des chances pour tous.

Cowater, dont le siège social est situé à Ottawa et qui possède des bureaux à Bruxelles, à Londres (au Royaume-Uni), à Montréal et à Nairobi, a réalisé plus de 2 500 projets et missions dans plus de 95 pays.

À propos de Sogema Technologies

Entreprise basée à Montréal, au Québec, Sogema Technologies (ci-après « Sogema ») est reconnue mondialement pour les solutions logicielles axées sur les citoyens qu’elle fournit aux institutions publiques. Vu sa grande expertise dans la gestion des finances publiques, les analyses du secteur public, la vérification dans le secteur public, les services publics et la gestion foncière, Sogema réalise des projets dans le monde entier, aidant différents gouvernements à déployer leurs stratégies de production de recettes, à jeter les bases solides et évolutives d’une croissance économique durable et à améliorer les infrastructures de leur pays. 

Comptant plus de 26 clients gouvernementaux à son actif, Sogema a mis en œuvre des solutions dans les Caraïbes, en Amérique centrale, en Amérique du Sud, en Afrique, au Moyen-Orient, en Europe et dans les îles du Pacifique.

Projet d’assainissement de l’eau à la Barbade

En 2013, la Barbados Water Authority (BWA) a pris la décision de s’attaquer aux problèmes de son système de gestion de l’eau. L’organisation était aux prises avec plusieurs problèmes d’infrastructure qui causaient l’endommagement ou le bris des compteurs d’eau après cinq à sept ans d’utilisation et ont ainsi mené à la perte d’une grande quantité d’eau pompée pour la BWA, à une hausse des factures d’eau pour les clients, à la baisse de la confiance des clients dans le système et à une perte de revenus pour la BWA.

  1. David Estwick, qui était à l’époque ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation, de la Pêche et de la Gestion des ressources en eau, a déclaré : « Imaginez la galère que vit la Barbados Water Authority, qui perd environ 40 % de l’eau qu’elle pompe dans le sol et doit composer avec 20 000 compteurs non fonctionnels. Nous n’avons plus le choix de nous tourner vers une solution à la pointe de la technologie pour pouvoir compter sur un système de compteurs très efficace » [traduction libre].

Après avoir perdu sa cote d’évaluation d’investissements il y a quelques années, le gouvernement de la Barbade a été contraint de trouver des solutions abordables pour le financement par emprunt qui lui permettraient d’entreprendre des projets et des programmes d’importance nationale afin de développer l’économie et les infrastructures du pays.

C’est là que sont entrés en jeu le gouvernement du Canada, la Corporation commerciale canadienne (CCC) et Exportation et développement Canada (EDC).

« Imaginez la galère que vit la Barbados Water Authority, qui perd environ 40 % de l'eau qu'elle pompe dans le sol et doit composer avec 20 000 compteurs non fonctionnels. Nous n'avons plus le choix de nous tourner vers une solution à la pointe de la technologie pour pouvoir compter sur un système de compteurs très efficace » [traduction libre].

M. David Estwick, ministre de l'Agriculture, de l'Alimentation, de la Pêche et de la Gestion des ressources en eau

Un contrat de gouvernement à gouvernement pour la gestion de l’eau et l’acquisition de compteurs intelligents

En 2015, le gouvernement de la Barbade, représenté par la BWA, a conclu un accord intergouvernemental ou de gouvernement à gouvernement de 58 millions de dollars avec le gouvernement du Canada, représenté par la CCC, pour un nouveau projet de gestion de l’eau et d’acquisition de compteurs intelligents. 

Connue sous le nom de « projet de compteurs d’eau intelligents avec la BWA », l’initiative a été financée par Citibank et garantie par EDC au moyen d’une assurance risques politiques contre le non-respect des obligations souveraines.

Dans le cadre de ce projet, Cowater et Sogema ont coopéré avec la BWA pour concrétiser une initiative de transformation commerciale à grande échelle comprenant un système intégré de gestion du changement et des solutions matérielles et logicielles.

Le système devait aider la BWA à rendre plus efficace et plus durable son administration publique chargée de la gestion de l’eau au service de la population de la Barbade, à réduire la quantité d’eau non payante, à améliorer le service à la clientèle, à ménager l’eau, à améliorer l’efficacité opérationnelle et à augmenter ses recettes.

BWA. Source : Cowater.

BWA. Source : Cowater.

Personnel de la BWA. Source : BWA.

Les systèmes d’information

Les systèmes d’information de gestion (SIG) comprenaient un système d’information sur les clients du service public, un système de gestion des bons de travail et un système d’information financière. Chaque système a été conçu pour interagir avec les autres en temps réel dans une solution intégrée (en anglais seulement).

Avantages du système d’information sur les clients du service public :

  • augmentation de la satisfaction des clients;
  • augmentation de la productivité par l’utilisation d’une source unique de données;
  • réduction de la quantité d’eau non payée grâce aux lectures plus précises;
  • réduction de 95 % du nombre d’erreurs de facturation chaque mois.

Avantages du système de gestion des bons de travail :

  • exactitude des données et gain de productivité de la main-d’œuvre grâce à la documentation du travail sur le terrain;
  • mise à jour de la masse d’eau en temps réel et configuration de seuils de réapprovisionnement minimums;
  • amélioration du service et accélération des délais de réponse grâce aux outils de communication avec les clients intégrés au système.

Avantages du système d’information financière :

  • capacité d’exploiter les données, d’effectuer des analyses et de prendre de meilleures décisions d’affaires;
  • amélioration de la planification, de la budgétisation et de la production de rapports;
  • possibilité d’améliorer les processus d’affaires selon les données et, ainsi, d’apporter des changements organisationnels.

Intégration du matériel informatique et des logiciels

Les SIG ont été mis en œuvre parallèlement à l’installation de près de 100 000 compteurs d’eau intelligents à domicile et de 4 000 compteurs d’eau commerciaux capables de transmettre automatiquement les données relatives à la consommation d’eau à la BWA. Les données des compteurs sont intégrées dans les systèmes d’information, qui permettent à la BWA de saisir et de conserver les données sur ses clients et leur consommation d’eau avec plus de précision.

« Il est déjà arrivé que des personnes reçoivent une facture de 30 $ pour un mois et une facture de 3 000 $ le mois suivant. Ce problème de facturation erratique ne surviendra plus grâce aux nouveaux compteurs intelligents » [traduction libre], a affirmé M. Estwick.

Des compteurs fiables, un meilleur service à la clientèle

La fiabilité du système de facturation dépend en partie des compteurs sélectionnés pour le projet. Le fait que les compteurs ne comportent pas de pièces mobiles et qu’ils émettent un signal radio améliore la capacité de lecture des systèmes au sein de la BWA et fournit des données plus précises au nouveau système d’information des clients, au système de gestion financière et au système de gestion des bons de travail.

Les SIG élargis ont offert beaucoup d’avantages à la BWA. En collaboration avec Cowater, l’équipe de gestion de la BWA peut classer et faire correspondre les priorités opérationnelles dans les SIG, mais aussi améliorer ses processus d’affaires, ce qui lui permet de mettre en place des processus plus efficaces et efficients et se traduit par des réparations d’infrastructure plus efficaces, une facturation rentable, une amélioration du service à la clientèle et des rapports financiers plus précis.

Croissance continue pour Cowater et Sogema

Depuis le projet de la Barbade, Cowater a participé à plusieurs autres projets de transformation dans le monde. Par exemple, l’entreprise a réalisé un projet financé par la Banque asiatique de développement et géré par le ministère de l’Énergie et de l’Eau de la République islamique d’Afghanistan pour améliorer les moyens de subsistance des populations rurales par le renforcement de la gestion intégrée des ressources en eau (GIRE) et le développement de l’agriculture en perfectionnant les compétences techniques et administratives du personnel du ministère et des autres parties prenantes impliquées dans la GIRE des bassins hydrologiques occidentaux.

Sogema continue à mettre en place d’autres solutions technologiques qui permettent aux gouvernements d’offrir des services efficaces et transparents aux citoyens. Récemment, la société a annoncé avoir décroché le contrat de modernisation du système intégré d’administration des taxes et des impôts du gouvernement d’Antigua-et-Barbuda. Financé par l’Union européenne, le projet vise à moderniser le système d’administration des recettes du département des accises du ministère des Finances.

Le gouvernement des îles Vierges, la République du Mali, la République du Sénégal et le gouvernement du Timor-Leste se sont également engagés à mettre à niveau leur système intégré d’administration des taxes et des impôts pour moderniser le système d’administration des recettes de leur pays respectif.

Maintien de la relation entre le Canada et la Barbade

Au cours du projet, M. Estwick a révélé que le Cabinet avait consenti à ce que le ministère retienne encore les services du gouvernement canadien pour d’autres projets dans les prochaines années, notamment la construction d’une usine de traitement de l’eau par osmose inversée et la mise en œuvre d’un projet de gestion de l’eau et des eaux usées sur la côte ouest.
Cette décision s’inscrit dans le cadre des relations bilatérales de longue date entre les deux pays, qui ont débuté en 1966, lorsque la Barbade a obtenu son indépendance. En 2021, la valeur des exportations du Canada vers la Barbade s’est élevée à 48 millions de dollars et la valeur des importations en provenance de la Barbade à 18,9 millions de dollars.

La Barbade Source: Cowater.

À propos de la CCC

La Corporation commerciale canadienne est une société d’État fédérale et est la seule agence canadienne qui offre des services de défense commerciale, de développement de projets en collaboration et d’expertise en matière de contrats internationaux pour aider les entreprises canadiennes à obtenir des contrats avec des gouvernements étrangers au niveau national, étatique et municipal.

Notre programme de Maitre d’oeuvre international est un programme payant dans le cadre duquel nous signons des contrats de gouvernement à gouvernement (GàG) avec des acheteurs gouvernementaux étrangers pour la vente de solutions canadiennes. Pour en savoir plus sur la CCC et sur la façon dont nous pouvons vous aider, contactez-nous.

Prendre un nouveau chemin

Laissez-nous vous aider à lancer votre prochain contrat de gouvernement à gouvernement.