Comment exporter des technologies propres avec la CCC et accroître les ventes

Selon l’agence internationale de l’énergie, les gouvernements du monde entier ont prévu de consacrer plus de 710 milliards de dollars US aux énergies propres à la fin du mois de mars 2022. Ce montant est supérieur de 40 % à celui qui a été dépensé après la crise financière mondiale de 2008.

Selon la dernière mise à jour du « Sustainable Recovery Tracker » de l’agence internationale de l’énergie, les économies avancées devraient dépenser plus de 370 milliards de dollars US dans ce projet d’ici 2023.

Dans les économies émergentes et en développement, cependant, le montant total des ressources budgétaires consacrées aux mesures de relance durable représente un dixième de celui des économies avancées. Environ 52 milliards de dollars US de dépenses de relance durable sont prévus d’ici à la fin de 2023 dans les économies émergentes et en développement.

« Bien que la dernière mise à jour du « Sustainable Recovery Tracker » indique des signes prometteurs dans les économies avancées, le monde doit encore accroître massivement ses efforts de déploiement des énergies propres tout au long de cette décennie, en premier lieu dans les économies en développement, si nous voulons préserver l’espoir de limiter l’augmentation de la température mondiale à 1,5 °C », a déclaré le Dr Fatih Birol, directeur exécutif de l’agence internationale de l’énergie.

Dépenses mondiales de relance durable engagées par les gouvernements en réponse à Covid-19, comparées aux niveaux de dépenses vertes adoptées dans les plans de relance post-crise financière mondiale. Source : agence internationale de l’énergie

Il est peu probable que l’écart entre les économies avancées et les économies émergentes et en développement se réduise à court terme, compte tenu des difficultés à se procurer des denrées alimentaires et du carburant en raison de la flambée des prix des produits de base consécutive à l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Quoi qu’il en soit, la tendance mise en évidence par l’ agence internationale de l’énergie montre que les gouvernements s’engagent à financer un plus grand nombre de projets de technologies propres, ce qui constitue une opportunité pour les fournisseurs de solutions.

Exemples d’investissements du Canada dans les technologies propres

En tant qu’économie avancée, le Canada fait des investissements dans les technologies propres et les infrastructures. Par exemple, en mars 2022, le gouvernement du Canada a présenté le Plan de réduction des émissions du Canada à l’horizon 2030, qui prévoit 9,1 milliards de dollars de nouveaux investissements afin de réduire les émissions de 40 à 45 % par rapport aux niveaux de 2005 d’ici 2030. Le plan comprend des mesures visant à :

  • Contribuer à la réduction des coûts énergétiques de nos maisons et bâtiments
  • Faciliter le passage des Canadiens aux véhicules électriques
  • Réduire la pollution par le carbone dans le secteur pétrolier et gazier
  • Alimenter l’économie avec de l’électricité renouvelable
  • Aider les industries à développer et à adopter des technologies propres dans leur cheminement vers des émissions nettes nulles.
  • Soutenir les agriculteurs en tant que partenaires dans la construction d’un avenir propre et prospère

Autre exemple, en avril 2022, le gouvernement du Canada a annoncé 300 millions de dollars pour des initiatives de renforcement des capacités dans les communautés autochtones, rurales et éloignées.  Annoncés dans le cadre du plan climatique renforcé, les investissements de ce programme soutiendront les communautés qui lancent des projets de chaleur et d’électricité propres comme l’éolien, le solaire, la géothermie, l’hydroélectricité et la biomasse, et soutiendront l’adoption accrue de mesures d’efficacité énergétique.

Exemples d’investissements américains dans les technologies propres

Dans les semaines qui ont suivi l’introduction de la loi sur la réduction de l’inflation (IRA), 28 milliards de dollars de nouveaux investissements dans les secteurs de la fabrication de véhicules électriques, de batteries et de panneaux solaires ont été annoncés aux États-Unis. Certains experts estiment que d’autres investissements sont attendus.

Du point de vue des dépenses gouvernementales, de nombreuses initiatives ont été annoncées récemment. Par exemple, en 2022, le ministère américain de l’énergie a annoncé 175 millions de dollars pour 68 projets de recherche et développement visant à développer des technologies de rupture pour renforcer l’entreprise énergétique avancée du pays. Les projets sélectionnés – couvrant 22 États – feront progresser les technologies dans un large éventail de domaines, notamment les véhicules électriques, l’éolien offshore, le stockage et le recyclage nucléaire.

En octobre 2022, le ministère de l’Intérieur des États-Unis a annoncé l’octroi de 210 millions de dollars pour apporter une eau potable propre et fiable aux communautés de l’Ouest grâce à des projets de stockage et de transport de l’eau. Ces projets devraient permettre de développer une capacité de stockage d’eau supplémentaire de plus de 1,7 million d’acres-pieds, soit suffisamment d’eau pour subvenir aux besoins de 6,8 millions de personnes pendant un an.

Exemples d’investissements de l’UE dans les technologies propres

L’Union européenne a récemment annoncé qu’elle investissait plus de 1,8 milliard d’euros dans 17 projets innovants à grande échelle dans le domaine des technologies propres. Les subventions seront versées par le Fonds d’innovation afin de contribuer à la mise sur le marché de technologies dans les secteurs à forte intensité énergétique, de l’hydrogène, des énergies renouvelables, des infrastructures de captage et de stockage du carbone, et de la fabrication de composants clés pour le stockage de l’énergie et les énergies renouvelables.

Jusqu’à 20 projets prometteurs, mais pas encore suffisamment matures pour bénéficier d’une subvention, seront présélectionnés pour bénéficier d’une aide au développement de projet par la Banque européenne d’investissement. Ces projets seront annoncés au cours du quatrième trimestre de 2022.

Exemples d’investissements dans les économies émergentes

Amérique Latine

L’UE soutient également plusieurs facilités de mélange qui appuient les initiatives mondiales en matière de technologies propres. Par exemple, la Latin America Investment Facility (LAIF) mobilise des fonds pour des projets de développement en combinant des subventions de l’UE avec des ressources financières provenant d’institutions financières européennes et régionales, de gouvernements et du secteur privé. Ce fonds aide les pays d’Amérique latine à financer des projets dans des secteurs clés essentiels à la réalisation des objectifs de développement durable, tels que l’énergie, l’environnement, l’eau, les transports, les services sociaux et le soutien aux petites et moyennes entreprises (PME). 

Asie

Les institutions financières augmentent également leurs contributions. Par exemple, consciente de l’urgence et de l’ampleur du défi que représente le changement climatique dans la région, la banque asiatique de développement a pour ambition de porter à 100 milliards de dollars le montant cumulé des financements climatiques accordés par ses propres ressources à ses pays membres en développement (PMD) en 2019-2030. De 2011 à 2020, la banque asiatique de développement a approuvé environ 41,6 milliards de dollars de financement climatique.

Pays ressources

Le fonds d’investissement climatique de la Banque mondiale a lancé l’initiative CIF Industry Decarbonization, le premier programme d’investissement multilatéral au monde visant à aider les pays en développement à décarboniser les industries difficiles à éliminer, telles que le fer et l’acier, le ciment, les produits chimiques et pétrochimiques, l’aluminium, la pâte à papier et le papier. L’initiative vise à déployer au moins 500 millions de dollars pour piloter et mettre à l’échelle l’innovation par le biais de technologies existantes et de nouvelle génération pour réduire l’intensité de carbone et promouvoir une économie circulaire.

Pays en développement

Le Green Climate Fund est le plus grand fonds climatique au monde. Il a pour mission d’aider les pays en développement à relever et à réaliser leurs ambitions en matière de contributions déterminées au niveau national en vue d’atteindre des niveaux d’émissions faibles et de résilience climatique. Il a récemment approuvé plusieurs projets, dont

  • 23,3 millions USD pour renforcer l’adaptation et la résilience des communautés en améliorant la sécurité de l’eau au Vanuatu.
  • 39,4 millions USD pour la mise en place de systèmes de traitement des eaux usées résistants au changement climatique à la Barbade.
  • 9 millions d’USD pour le centre d’affaires Eco Bio de l’Amazonie péruvienne
  • 220,5 millions de dollars pour le programme d’efficacité énergétique dans les bâtiments.
  • 76,6 millions USD pour E-Motion : E-Mobilité et transport à faible émission de carbone
  • 105,5 millions USD pour soutenir les mécanismes novateurs de financement de l’efficacité énergétique industrielle en Indonésie.

Possibilités d’exportation pour les entreprises canadiennes

La croissance des projets de technologies propres et des investissements des gouvernements offre des possibilités aux entreprises canadiennes. Si vous êtes un exportateur canadien qui cherche à saisir une occasion d’approvisionnement gouvernemental à l’étranger, la CCC peut vous aider.

La Corporation commerciale canadienne est une société d’État qui offre une expertise en matière de contrats internationaux afin de conclure des contrats commerciaux entre des entreprises canadiennes et des gouvernements étrangers. Nous permettons aux Canadiens de rivaliser avec succès dans les marchés publics complexes et hautement concurrentiels.

Notre spécialité, la passation de contrats de gouvernement à gouvernement (GÀG), fait partie des services du gouvernement fédéral qui comprennent des organismes comme le Service des délégués commerciaux (SDC) et Exportation et développement Canada (EDC).

Pour aider les exportateurs et tirer parti de nouvelles possibilités plus variées, nous recueillons des renseignements grâce à nos relations avec les acheteurs des gouvernements étrangers, nos partenaires exportateurs et nos collègues du gouvernement du Canada. Nous transmettons ensuite ces informations aux entreprises canadiennes pour leur donner un avantage concurrentiel.

Que vous produisiez des réseaux intelligents, des technologies de villes intelligentes, des solutions de transport ou d’autres solutions environnementales, la CCC peut vous aider à vendre vos solutions de technologies propres à des gouvernements étrangers.

Opportunités à tous les niveaux du gouvernement

Nos contrats GÀG ne signifient pas toujours « de gouvernement national à gouvernement national « .  Bien que la CCC représente le gouvernement du Canada, nous négocions des contrats avec toute la gamme des entités gouvernementales – des municipalités et des autorités régionales jusqu’aux départements, ministères et agences du gouvernement national, ainsi que les entreprises d’État, les services publics et plus encore.

Les projets d’infrastructure et de technologies propres peuvent relever de la compétence des gouvernements nationaux, étatiques ou régionaux, mais aussi de celle des municipalités. Les projets comprennent les infrastructures de transport, la santé, l’énergie et les ressources naturelles. Les acheteurs peuvent mettre en service le déploiement d’un réseau d’énergie alternative ou une nouvelle autoroute ou ligne de chemin de fer – une infrastructure (assez souvent) qui relie les communautés et joue un rôle clé dans le développement économique.

Ces ministères peuvent être à la recherche de fournisseurs internationaux ayant l’expertise et l’expérience nécessaires pour réunir la construction, les capacités opérationnelles et le financement de projets de grande importance sociale et économique. Ils sont sensibles aux risques d’échecs d’appels d’offres et de pots-de-vin ou de corruption et recherchent une approche de la passation de marchés qui permette de mener à bien le projet.

C’est dans ces conditions que la CCC peut apporter de la valeur à la fois à l’entité gouvernementale et à l’entreprise canadienne.

Atténuation efficace des risques = propositions attrayantes

L’approche de la CCC en matière de contrats de gouvernement à gouvernement permet d’atténuer les risques d’approvisionnement pour les gouvernements étrangers qui veulent acquérir des produits ou des services du Canada. Notre vaste expérience nous permet d’identifier très tôt les risques potentiels et de structurer le contrat pour les aborder de manière avantageuse pour l’acheteur et le fournisseur.

Nous effectuons un contrôle préalable complet des capacités techniques, managériales et financières de chaque entreprise canadienne que nous soutenons. Avant même que les négociations contractuelles ne commencent, nous avons déjà confirmé la fiabilité, l’éthique, les compétences et la capacité du fournisseur à réaliser le projet, 

Notre approche de la passation de marchés et de l’atténuation des risques, combinée à notre garantie souveraine unique que le contrat sera exécuté conformément aux conditions générales, donne aux acheteurs la confiance nécessaire pour améliorer les résultats des projets.

eBook
Préparer une proposition gagnante

Il n’est pas facile de rédiger une proposition pour une opportunité commerciale internationale. Téléchargez notre guide sur la préparation et la rédaction d’une réponse à un appel d’offres afin de remporter plus de marchés.

Travailler avec la CCC

En tant qu’entreprise canadienne, voici quelques conditions préalables et ce que cela implique de travailler avec la CCC.

Demandez-vous : « Est-ce qu’on est bien ensemble ? »

Si vous avez une piste solide avec un acheteur d’un gouvernement étranger, que vous vendez votre produit ou service depuis au moins deux ans et que vous pouvez nous fournir des états financiers vérifiés, votre affaire peut être un bon choix pour obtenir le soutien de la CCC en matière de contrats de gouvernement à gouvernement.

Complétez notre évaluation de conformité à l’intégrité

Cette démarche est obligatoire pour tous les exportateurs canadiens qui souhaitent travailler avec nous. Dans un premier temps, nous vous enverrons un questionnaire de diligence raisonnable pour en savoir plus sur votre entreprise et vos pratiques, et pour savoir si vous utilisez des agents ou d’autres représentants. Nous vous demanderons également de signer un certificat de conformité à l’intégrité.

Lorsqu’il s’agit de diligence raisonnable, nous examinons également trois dimensions de votre entreprise :

  • Technique – pour confirmer que vous disposez des compétences techniques nécessaires pour assumer et exécuter le contrat.
  • Gestion – pour confirmer que l’équipe dirigeante de votre entreprise peut assurer le fonctionnement de l’entreprise pendant la durée du contrat et que vous disposez d’une équipe de projet prête à intervenir. Nous pouvons également vérifier si vous avez déjà géré des contrats d’exportation sur des marchés présentant un profil de risque similaire.
  • Financier – pour confirmer que vous avez le bilan nécessaire pour gérer la portée du contrat et que nous ne faisons pas courir de risques financiers excessifs au gouvernement du Canada.

À ce stade, nous déterminerons si nous sommes adaptés à vos besoins et à votre transaction. Si nous avons d’autres questions, nous procéderons à ce que nous appelons un « examen approfondi de la gestion » afin de mieux comprendre les processus et les politiques que vous avez mis en place pour prévenir les pots-de-vin, la corruption et d’autres pratiques illégales ou contraires à l’éthique.

Faites approuver votre accord

Si l’évaluation de la conformité de l’intégrité est positive, votre gestionnaire de compte de la CCC soumettra votre proposition d’entente à l’approbation officielle. Nous signerons un accord d’équipe avec vous pour poursuivre l’opportunité ensemble en utilisant le mécanisme de contrat GÀG. Nous vous ferons également savoir quels seront nos honoraires à ce stade afin qu’ils puissent être intégrés à la proposition et au prix que vous préparez pour votre acheteur.

Gagner un partenaire pour votre contrat

Nous établissons un partenariat avec votre équipe de vente et nous alignons le soutien et la défense du gouvernement du Canada pour votre vente, comme il se doit pour arriver à la signature du contrat.

Trouver des opportunités et un soutien pour les technologies propres

Pour ceux qui recherchent des possibilités d’appels d’offres plus standard avec des gouvernements étrangers, la CCC offre un outil appelé l’outil de recherche d’appels d’offres internationaux (GBOF.ca/fr). Ce portail est exclusivement destiné aux entreprises canadiennes et fournit une liste d’appels d’offres provenant de plus de trente sources dans plus de 200 pays. Cinq mille nouvelles opportunités sont ajoutées au portail chaque jour. Inscrivez-vous gratuitement.

Le gouvernement du Canada offre également un soutien aux fournisseurs de technologies propres par l’intermédiaire de son Carrefour de la croissance propre (Carrefour). Le carrefour est composé de 17 ministères et organismes du gouvernement fédéral qui soutiennent l’innovation et la croissance des entreprises canadiennes de technologies propres. La CCC s’est jointe à l’ensemble des partenaires du carrefour pour soutenir le modèle de service pangouvernemental du gouvernement canadien et pour permettre aux entreprises canadiennes de technologies propres d’avoir accès aux marchés publics du monde entier.

Que vous produisiez des technologies de villes intelligentes, des solutions d’infrastructures durables ou d’autres produits et services de technologies propres, contactez-nous pour savoir comment la CCC peut vous aider

Ce billet a été mis à jour le 11 janvier 2023.

Postes connexes

Découvrez les possibilités qui s’offrent aux entreprises canadiennes dans l’industrie aérospatiale en raison de l’objectif d’atteindre des émissions nettes de carbone nulles pour 2050.

Découvrez comment la CCC soutient les entreprises canadiennes de technologies propres en les aidant à obtenir des contrats avec des gouvernements étrangers.

Vous étudiez une opportunité avec un gouvernement étranger?​

Laissez-nous vous aider à explorer les moyens par lesquels le gouvernement du Canada peut vous aider à remporter davantage de marchés internationaux.

Rechercher
Rechercher

Challenge.gov |

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.